ANTHON SHIELD Rare Tapes 1980-1985

Pour parler musique.. faire connaitre des groupes, des nouveautés...

Modérateur: Modérateurs

ANTHON SHIELD Rare Tapes 1980-1985

Messagede Havoc » Lun Avr 13, 2015 6:27 am

STRICTLY LIMITED CD FROM REMASTERED ORIGINAL TAPES

PRE-ORDER NOW !

https://hivmusic1.bandcamp.com/album/rare-tapes-1980-1985

Image

"Les distraits pensent sans doute que c'est depuis la fin de l'âge d'or de Norma Loy que Usher multiplie les projets et collaborations : Die Puppe, Adan & Ilse, Black Egg, Ushersan (et d'autres !) reflètent chacun à leur manière les envies protéiformes de ce musicien talentueux.

Pourtant, dès le lancement de Metal Radiant puis de Coït Bergman, Usher (aka Michel Lecamp) n'a cessé de se projeter en solo ou accompagné. C'est ce qui explique que malgré la folle énergie issue du punk qui vivifiait les labels et la prolifération de sorties où il apparaissait sous divers noms, Usher ait pu retrouver des titres inédits (ou presque : qui a chez lui La Fraternité et Musiques cruelles, des cassettes sorties en 1984 ?) ou sous une forme alternative intéressante. Ainsi, Unknown Pleasures Records et Usher proposent ici vingt anciens titres remasterisés signés de l'un des hétéronymes d'Usher : Anthon Shield.
Rare Tapes est le titre puisque durant la décennie 1980, l'usage des enregistreurs portatifs se démocratise. Les musiciens captent leurs répétitions, posent des bouts de morceaux et sortent des démos qu'ils peuvent dupliquer eux-mêmes. Un marché parallèle de la K7 pirate se met en place. Les échanges ou la vente de pistes confidentielles, issues de concerts, de sessions alternatives ou de maquettes unit les fans les plus durs soucieux d'explorer la genèse d'un titre et ses diverses modulations.

Exposer ces titres en 2015, c'est permettre un regard rétrospectif sur une époque. Beaucoup de musiciens français étaient en phase avec les révolutions musicales qui se succédaient. Parmi eux Anthon. Héritier des années soixante et soixante-dix dont il sut tirer le suc (reprises du « Venus in Furs », du « Girl » des amis de Suicide), explorateur du punk à synthé (l'agressif « Tell me you're a Whore ») et des prolongements du rock progressif le plus bizarre ou angoissant (« Are you superior ? »), il fit partie des créateurs de la cold-wave (« Liquid Time » et ses arrangements tristounes) et des expériences des musiques industrielles (« L'Ange » proto-EBM à la Kraftwerk, la bande inversée de « La Chair », le bruitisme de « Baader Meinhoff Terminal Zone »). Les fans ultras seront séduits : ces chansons bénéficiant d'une forme aboutie, ils pourront jeter (ou pas) leurs cassettes piratées.

Il y a bien aussi un fort élan de spleen, comme en témoigne la photo typée corbeau de la pochette exhibant l'adolescent Anthon maquillé. Mais de ce mensonger "C'était mieux avant", UPR fait une arme : le foisonnement créatif des années 80, on le retrouve en miroir avec ce label en plein ascension qui (r)assemble ses artistes et brouille les genres musicaux. Pas de modestie à avoir, Usher et Pedro le savent : la comparaison entre les deux époques ne sera que flatteuse !
Enfin, on ne saurait oublier le plaisir. Usher n'est pas un triste nostalgique : il va de l'avant. Si ce projet d'édition d'archives l'a convaincu, c'est avant tout parce que ces morceaux et variations méritent d'être donnés à entendre. Sortis du placard, ils font, in fine, oublier leurs contextes et places dans une discographie pléthorique (cette préparation de « Romance » ou de « X-Mas » !) : ils sont bons, tout simplement.

Sylvain Nicolino, Obsküre Magazine"
Havoc
 
Messages: 64
Inscription: Sam Avr 11, 2009 1:08 pm
Localisation: france du sud

Retourner vers Murmures - Nouvelle scène Post-Punk

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

cron